[./gb32_fauna_in_the_valley_of_haut_breda.html]
[./bienvenue_au_camping_neige_et_nature.html]
[./f14_informations.html]
[./f31_randonnee_aux_7_laux.html]
[./f33_le_gratin_dauphinois.html]
[./f11_presentation_du_camping.html]
[./f12_location_de_chalet.html]
[./f12bis_location_de_mobile2dhome.html]
[./f13_loisirs_et_animations.html]
[./f14_informations.html]
[./f15_plan_du_camping.html]
[./f16_tarif.html]
[./f21_presentation_de_la_ferriere.html]
[./f22_activites_sportives_dans_la_region.html]
[./f23_animations_dans_la_vallee.html]
[./f24_a_voir_dans_la_region.html]
[./f25_la_vallee_en_hiver.html]
[./f26_adresses_utiles.html]
[./f31_randonnee_aux_7_laux.html]
[./f32_la_faune_dans_la_vallee_du_haut_breda.html]
[./f33_le_gratin_dauphinois.html]
[./f34_le_fer2c_la_terre_et_le_sang.html]
[./f35_randonnee_a_la_valloire.html]
[./f36_la_maison_des_forges_et_des_moulins.html]
[./f37_la_fabrication_de_fustes.html]
[./f41_contact.html]
[./f42_reservation.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
  
LA FAUNE DANS LA VALLEE DU HAUT BREDA
Le coup de coeur
            La vallée du Haut Bréda est le type même d'une vallée des Alpes du Nord. Très boisée et avec un relief très marqué, elle offre d'innombrables zones refuges pour une grande variété et un nombre sans cesse plus grand d'animaux.
                Des forêts mélangées de l'étage des collines à la cime escarpée de nos montagnes, vous découvrirez que la vie animale est partout présente.
                On peut rencontrer, dans les parties basses, une faune commune à bon nombre de forêts. Les chevreuils, sangliers, cerfs sont abondants et occupent l'espace des plaines jusque vers 1400 m d'altitude, opérant des déplacements en fonction de la saison, de la météo, de leur vie sociale (rut, mise bas, …). Ces espèces cohabitent avec d'autres animaux de cet étage de végétation, comme la martre, le lièvre commun, l'écureuil, le renard, le blaireau, le chat sauvage, le lynx…, ainsi qu'une avifaune (ensemble d'oiseaux) facilement observable avec de simples jumelles.
Sans faire une liste exhaustive, voici les espèces les plus fréquentes :
  • Fauvette à tête noire
  • Grimpereau des bois
  • Grosbec casse-noyaux
  • Pinson des arbres, pinson du nord
  • Mésange bleue, charbonnière, boréale, huppée, à longue queue, noire.
  • Rouge gorge
  • Sitelle torchepot
  • Troglodyte mignon
  • Pic vert, noir, épeiche, épeichette
  • Gélinotte des bois
  • Bécasse des bois
  • Pie-grièche écorcheur
  • Grive
  • Pouillot véloce
  • Bec-croisé des sapins
  • .... 
                Les rapaces diurnes et nocturnes habitent l'étage des forêts montagnardes, tels la commune Buse variable, l'Autour des palombes, la Bondrée apivore, l'Épervier d'Europe, la Chouette hulotte, la Chouette chevêche, la Chouette de Tengmalm et la toute petite Chevêchette d'Europe qui occupe les forêts froides et profondes.
                Dès que l'on s'élève au-dessus des forêts, c'est une affaire de "spécialistes".
                Les animaux présents sont des montagnards avertis. Étant souvent des reliques de l'époque glaciaire, ces espèces font preuve d'adaptations remarquables, pour faire face à la rudesse du milieu.
                Les uns ne sont visibles qu'une partie de l'année, telle la sympathique marmotte qui préfère dormir six mois par an plutôt que d'affronter les rudesses de l'hiver.
Pourtant, marmottes, quand vous vous réveillerez au sortir de l'hiver, prenez garde à l'aigle royal, car lui est bien attentif ! 
                Les Campagnols des neiges, après avoir fait des petits " greniers ", installent leurs quartiers d'hiver entre le sol et le manteau de neige.
                D'autres espèces préfèrent se dissimuler et n'hésitent pas à "repeindre" leurs apparences. Il ne faudra pas espérer distinguer sur la neige un Lagopède, un Lièvre variable ou une Hermine, car seule une petite touche de couleur peut les trahir.
                Les Tétras-Lyres et les Lagopèdes, comme la plupart des espèces d'altitude, modifient leur système digestif en fonction des conditions météorologiques de l'hiver et de la nourriture disponible à cette saison. Quand il neige abondamment, les coqs de bruyères (autre nom du Tétras), se laissent recouvrir de neige, restent immobiles pour dépenser le moins d'énergie possible et profiter de l'igloo naturel qu'est le manteau neigeux.
                Les Chamois et les Bouquetins changent aussi de toison. Celles-ci deviennent plus volumineuses, plus "laineuses", pour être plus chaudes.
                On parle beaucoup du loup. Depuis 1997 il est présent dans la vallée et déjà sa présence, même si sur le plan écologique elle témoigne d'une nature qui redevient riche, n'est pas sans poser problèmes aux éleveurs de brebis qui passent l'été dans les alpages.

Eté comme hiver, la nature sauvage de Belledonne dans toute sa splendeur s'offre à qui sait l'aimer. Du plus petit insecte au loup, tous témoignent d'une nature forte et belle. Une nature qui, petit à petit, reprend ses droits et qui, petit à petit, vous séduira.
Camping
Neige et Nature